En route pour 2019

Et voilà, une année de passée, remplie de visites guidées.  Le temps d’un dernier regard sur l’année écoulée, et déjà en route pour 2019.
Jane Birkin

La visite qui m’aura marquée en 2019 aura certainement été celle que j’ai menée à Bratislava pour l’extraordinaire Jane Birkin. Se retrouver (presque) seul avec cette icône de la chanson française aura été un moment inoubliable.

Jane Birkin
Art nouveau

Autre temps fort, à Bruxelles, je reçois le prix des internautes  du Concours de photographie « My favourite Art Nouveau architect» dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Art nouveau 2018. Merci Réseau Art Nouveau Network  ! C’est d’ailleurs cette photo de l’église bleue qui m’a donné l’inspiration pour ma carte de vœux 2019.

Anne-Lise Alleaume du Réseau Art nouveau network (g.) à Bruxelles
Napoléon

J’ai aussi été désigné membre d’honneur des Vosges napoléoniennes.  J’ai d’ailleurs encore assuré cette année des visites guidées « Napoléon et Bratislava » dont l’une lors de la reconstitution du siège de la ville par les troupes de Napoléon. 2019 sera une grande année pour les amateurs de l’Empereur dont on célèbrera le 250e anniversaire de sa naissance.

A la une

C’est avec surprise et plaisir qu’une journaliste de Tema m’a contactée pour rédiger un article (en slovaque, de plusieurs pages, avec des photos… trop d’honneur) sur mes activités de guide dans la capitale slovaque. Merci à Katarina Abeille Bartokova !

Des visites insolites

Il y a aussi toutes ces visites avec ces passionnés fidèles qui aiment découvrir de nouveaux itinéraires : « Cours secrètes de Bratislava »,  « Le nouveau quartier du Danube »,  l’intérieur du Mémorial de l’Armée rouge, « Crimes et châtiments », « Sur les traces de la Grande Guerre ».

Et puisque l’on parle de traces, un autre moment fort fut cette famille française partie à la recherche de ses racines slovaques dans les environs de Bratislava. Un accompagnement riche en émotion.

Impossible de citer toutes ces visites qui sont à chaque fois des moments de rencontre particuliers.

Sans vous oublier, chers lecteurs de ce blog, qui voyagez par articles interposés à Bratislava.

Joyeux Noël et bonne année. En route pour 2019 !

 

Publicités

Bratislava insolite

La capitale slovaque a ses passages secrets et des trésors se cachent derrière les portes. Découvrez  la Bratislava insolite.

Même si le centre historique est petit, il faut prendre le temps de se perdre dans les ruelles, de jeter un coup d’œil dans les cours intérieures,  de pousser les portes. La surprise est au rendez-vous.

Les mystères du palais Palffy

Apparemment,  c’est une résidence aristocratique comme il y en a tant à Bratislava, chargée d’histoire et riche en œuvres d’art. Mais le palais Palffy se distingue de toutes les autres par deux endroits hors du commun.

Empruntez Le passage créé par l’artiste Matej Krén. Mais avant de le faire, êtes-vous soumis au vertige ? Si c’est le cas, il faudra vous armer de courage  pour marcher sur l’étroite passerelle : elle  enjambe un ravin escarpé ! Plus étrange encore : les parois sont constituées non de rochers mais de milliers de livres… Cette traversée vous offrira des sensations inoubliables. C’est l’expérience à vivre à Bratislava.

La Villa des mystères, Alex Mlynarcik

Vous serez à peine remis de vos émotions que  La villa des Mystères vous attend. Ecartez la  tenture rouge et engouffrez-vous dans  une chambre à l’atmosphère feutrée,  tapissée de miroirs aux reflets coquins. Une installation sensuelle, pour public averti, créée par Alex Mlynárčik.

Les sculptures transparentes

Bratislava est connue pour être la ville aux mille et une sculptures : il y a le soldat de Napoléon ou encore l’égoutier qui égaient le centre historiques. Celles-ci sont d’un autre genre : translucides, elles jouent avec la lumière. Vous ne les trouverez pas facilement. Elles  se cachent dans un minuscule musée.

Ces sculptures translucides ne cessent de fasciner.

A deux pas de la place principale se trouve une honorable bâtisse, à la façade ornée de fresques Renaissance. Dans le patio, un escalier mène à la galerie. Il faut pousser une porte pour découvrir le musée Arthur Fleischmann,  sculpteur contemporain né à Bratislava.

Œuvres en céramique

Juif converti au christianisme, grand voyageur, il est connu pour ses sculptures colorées en céramique, mais surtout pour ses œuvres en plexiglas. Étranges sculptures jouant sur la transparence et la lumière !

Avant de partir, jetez un coup d’œil au musée du commerce qui jouxte le musée. Il s’agit en fait d’un magasin, reprenant en un seul lieu toutes les spécialités de bouche et autres pièces artisanales de Bratislava.  A l’arrière de la boutique, une collection impressionnante de caisses enregistreuses, de bouteilles, boites et publicités retraçant l’histoire des produits populaires dans la capitale.

On vous le disait, Bratislava est pleine de surprises, il faut prendre le temps de les découvrir.

visiter

retour

Cours secrètes de Bratislava

Les cours intérieures de Bratislava ont leur secret. Découvrez des lieux insolites et cachés dans capitale slovaque. Et comme ces endroits sont couverts, c’est une balade idéale lorsque le temps est incertain.
Le palais primatial et sa forêt de colonnes

Ce ne sont pas les cours qui manquent à Bratislava, il y a celle de l’Hôtel de ville historique, ou encore du palais primatial. Mais ce n’est pas tout, d’autres cours moins… courues renferment des trésors.

Musée Hummel

C’est un petit miracle, caché à l’arrière d’un magasin. La maison natale du musicien Johan Nepomuk Hummel. Il faut traverser le magasin de musique (c’est déjà un indice), pousser une porte et là, incroyable, dans une petite cours, voici la bâtisse bourgeoise, ses arcades Renaissance, et sa statue baroque dans la niche.

Bien caché au fond de la cour, la maison de Hummel

Le temps de gravir quelques marches, et vous voilà à l’intérieur, dans deux petites pièces, offrant au mélomane qui sommeille en vous de touchants témoignages du compositeur, comme ce piano sur lequel, enfant, il faisait ses gammes.

Musée du magasin

A deux pas de la place principale, les touristes se pressent dans le musée du magasin. Ils ont raison, la maison Renaissance est charmante, les propriétaires accueillants et l’on trouve concentré en en un seul lieu pas mal de spécialités slovaques. On y propose par exemple le célèbre croissant de Bratislava.

Les pays voisins se disputent la paternité du croissant, et c’est donc en toute objectivité que je l’affirme : la vraie recette du croissant se trouve à Bratislava 🙂

Les pays voisins se disputent la paternité du croissant, et c’est donc en toute objectivité que je l’affirme : la vraie recette du croissant se trouve à Bratislava:) Bon, chers amis Français, c’est l’ancêtre du croissant, donc peu de rapport avec celui que vous prenez le matin. Il s’agit plutôt d’une pâtisserie fourrée aux noix ou au pavot (!). Vous aurez peut-être la chance d’en goûter un bout, avant d’en rapporter. Si les touristes se bousculent à la belle saison entre les étals remplis de bouteilles de vin, de produits au miel, de céramiques, d’œufs de Pâques (quelle que soit la saison) et de santons en pailles, peu d’entre eux poussent leur nez dans la seconde pièce, la partie muséale, avec ses effilements de caisses enregistreuses et ses enseignes de produits anciens.

Musée Arthur Fleischmann

Il y a encore moins de touristes qui prennent le temps de jeter un coup d’œil à la cour minuscule, à côté.  Ils ont tort, car c’est à l’étage, en empruntant un étroit escalier qui mène à la galerie, que se trouve un étonnant musée.

De nombreuses cours sont bordée d’une galerie Renaissance aux colonnes toscanes : c’est le petit côté italien de Bratislava

Celui du sculpteur slovaque Arthur Fleischmann. Né dans la capitale, il parcourt le monde pour se fixer en Angleterre. Après la céramique, le sculpteur se spécialise pour un matériau qui fait fureur dans les années 60 : le plexiglas. Les deux pièces réunissent des œuvres représentatives de son travail, notamment ces étranges sculptures translucides. Étonnant et à découvrir.

D’étranges sculptures qui jouent avec la transparence, les couleurs et les matériaux

 

Bratislava, c’est grand comme un mouchoir de poche. Ce n’est pas pour ça qu’on en a vite fait le tour. Il faut prendre le temps de flâner dans son centre piétonnier et se perdre (oui, on peut se perdre à Bratislava:) dans ses cours et ruelles, trouver ses passages secrets : l’étonnement est au rendez-vous.

visiter

retour

Où partir en décembre ? Noël et le Nouvel an à Bratislava

Dans quelle capitale européenne passer des vacances pas chères entre amis ou en famille ? A Bratislava bien sûr ! La capitale slovaque est idéale pour un court séjour le temps d’un weekend.
Marché de l’Avent au cœur de Bratislava
S'y rendre et s'y déplacer

Deux aéroports : celui de Bratislava, ou celui de Vienne-Schwechat, à 50 km. Des bus assurent la liaison régulière en 45 minutes entre l'aéroport de Vienne et la capitale slovaque. Si vous séjournez à Vienne, vous pouvez faire une excursion à Bratislava : liaisons en train ou en autocar. L'autoroute relie les deux capitales en une heure.

Les transports en commun sillonnent la ville (tram, trolley, bus). Il y a des lignes de nuit. Si vous préférez un taxi, c'est moins cher de le réserver par téléphone.

La monnaie utilisée en Slovaquie est l'euro.
Le marché de Noël

Comme ses capitales européennes voisines  – Vienne, Prague ou Budapest, Bratislava fait aussi partie des cités de Noël. Son marché s’étend dans le centre historique, plat, piétonnier et compact. On y trouve de l’artisanat, le vin chaud évidemment, mais surtout beaucoup à manger ! Sur les podiums se succèdent chants traditionnels et ensembles folkloriques.

On se presse autour des stands du marché de Noël de la capitale slovaque

Les patinoires raviront les enfants (les patins peuvent être empruntés sur place). Pour vous réchauffer, vous pouvez aussi visiter les nombreux musées et résidences aristocratiques, comme le palais primatial. Amateurs de musique classique ? Pensez à l’opéra : une place en première catégorie revient à 40 euros (prix moyen indicatif).

La neige, c’est magique ! Voici l’opéra de Bratislava sous les flocons
Le Nouvel an à Bratislava, c’est la fête !

Comme toutes les capitales européennes, Bratislava est à la fête pour la Saint-Sylvestre. Avant le décompte final, les fêtards convergent vers le centre. La sécurité est assurée (point de contrôles avant d’accéder au centre piétonnier). Dans une atmosphère bon enfant, la foule se presse le long du Danube pour ne pas manquer le décompte final accompagné d’un show lasers. Puis c’est l’explosion de couleurs avec le feu d’artifice.

Show laser, open air party : Bratislava fait la fête pour célébrer l’année nouvelle

Le centre se transforme en une « Open air party » gratuite. Ambiance assurée sur le podium et aussi dans les boites ! Vous pouvez tenter de vous frayer une place dans les bars qui s’improvisent en discothèques ou chercher un endroit plus calme pour prendre un verre.

Bratislava, au cœur de l’Europe centrale, une bonne idée de city trip, votre destination pour le réveillon !

visiter

retour

Quelle ville européenne visiter en automne ? Bratislava !

Bratislava, cité danubienne arc-boutée sur les Carpates. Bratislava, ville verte. L’automne est la saison des balades sous les feuilles mortes, et ce ne sont pas les parcs qui manquent en ville.
symphonie d’automne

 

Profitez du charme de l’arrière-saison pour vous promener dans les nombreux espaces verts que compte la capitale slovaque. Le centre lui-même est longé d’une agréable allée piétonne bordée d’arbres, place Hviezdoslavovo namestie.

Sécession

L’automne, c’est l’occasion de découvrir le quartier Art nouveau. Le square près de l’université Comenius, la place Jacques, à deux pas de l’enchanteresse Église bleue,  sont des lieux à ne pas manquer.

A l’assaut du château

Il faut prendre le temps de monter au château, pas seulement pour rapidement prendre une photo du panorama qu’offre la cour d’honneur, mais pour profiter des terrasses en contrebas qui descendent jusqu’au centre et offrent des vues pittoresques sur la cité historique.

ruelle menant au château

Saluez Marie-Thérèse dans le parc derrière le palais présidentiel : c’est là que se trouve la statue équestre de l’Impératrice, une petite statue, pour un grand monarque, mais qui rappelle la gloire passée de Bratislava, capitale du royaume de Hongrie.

Marie-Thérèse cavalière

La rive gauche ne vous suffit pas et vous voulez vous promener dans un parc plus grand ? Traversez le pont à la soucoupe volante (à pied, en toute sécurité) pour vous balader dans le plus vaste parc de Bratislava, rive droite, le long du Danube.

croisière

Bratislava en octobre, le temps d’un weekend, ou lors des vacances de la Toussaint ? La bonne idée !

visiter

retour

Où partir à la Toussaint ? A Bratislava !

Les vacances terminées, l’école commencée, on pense à quoi ? Aux prochaines vacances ! Celles de la Toussaint. Dans quelle capitale européenne se rendre le temps d’un weekend ? A Bratislava !

Vous aimez l’Europe centrale. Vienne, Budapest, Prague vous viennent naturellement à l’esprit. Et pourquoi pas la capitale slovaque ? Vous n’y avez pas pensé, car elle est plus discrète que ses voisines,  mais c’est justement son charme : pittoresque, authentique, à taille humaine : Bratislava, on y va !

parc des étudiants en médecine

Les cimetières

Quand évoque l’automne, on pense aux belles balades dans les forêts et dans les parcs. Mais aussi, aux cimetières, puisque c’est la Toussaint. Et justement, les cimetières de Bratislava ressemblent à des parcs. Les mamans s’y promènent avec leur poussette. Le plus proche du centre est le cimetière Ondrej avec ses tombes en pierre, ses sculptures funéraires et ses allées ombragées. Le parc des Étudiants en médecine est à côté : havre de paix en pleine capitale. Un quartier à découvrir.

cimetière Ondrej

Autre lieu : le mémorial de l’Armée rouge. Des arbres provenant des quatre coins de la Russie y ont été plantés. Le monument est juché sur la colline de Slavin. Le site offre un point de vue inoubliable sur la ville.

Slavin

Par temps de pluie aussi

Vous craignez le mauvais temps ? Allons donc ! Abritez-vous dans les cours des palais et des musées ! Le palais primatial, avec sa façade rosée, est meublé et offre une série de tapisseries anglaises unique. Le palais Mirbach, temple du baroque, recèle un charmant cabinet de gravures. L’hôtel de ville expose tout ce qu’il faut savoir sur l’histoire de la ville. D’autres lieux plus secrets sont à découvrir, comme le musée du magasin, le musée Fleischmann ou encore la maison natale du musicien Hummel, miraculeusement conservée. Les enfants adorent le musée d’histoire naturelle et la galerie Nedbalka, le Guggenheim slovaque, ravira les amateurs d’art.

Bratislava, voilà une bonne destination pour un court séjour en automne.

visiter

retour

 

 

Concours Journée Mondiale de l’Art nouveau 2018

Likez ma photo sur le facebook ou le pinterest du Réseau Art Nouveau Network​ jusqu’à 18h00 ce dimanche 10 juin. Suffit de cliquer sur la photo et vous tombez sur leur facebook 🙂 Je participe au « prix des internautes » du Concours de photographie « My favourite Art Nouveau architect» dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Art nouveau 2018.

 

Visites guidées de Bratislava

%d blogueurs aiment cette page :