Archives du mot-clé Bratislava

Comment créer une visite guidée virtuelle ?

Avec la pandémie et les confinements successifs, le tourisme virtuel se développe. En tant que guide touristique pour Bratislava, je me devais de réaliser une visite guidée en ligne. Expérience concluante !

C’est entendu : une visite virtuelle ne remplacera jamais le contact réel. Cependant, le coronavirus ne doit pas nous empêcher de voyager.J’ai donc préparé dans une visite guidée numérique de Bratislava suite à la demande d’un groupe. Les clients ont été enchantés du résultat.

En tant que guide professionnel, je traque les tendances du secteur. J’étais bien évidemment au courant des visites virtuelles, mais je n’avais pas encore eu l’occasion d’essayer. C’est fait et c’est encourageant. Une telle visite propose un moment interactif et détendu grâce aux ressources mises en ligne sur Internet. Les participants vivent une nouvelle expérience en ligne, combinant visite guidée et conférence. Ils sont confortablement installés chez eux et sont connectés depuis n’importe quel support donnant accès au net. Nous avons fait une visite thématique de la ville de Bratislava, et nous nous sommes baladés au centre de la capitale de la Slovaquie.

Dans une visite virtuelle, la plus-value, c’est le guide

Si l’on choisit un guide pour une visite en ligne au lieu de découvrir soi-même un lieu en surfant sur le net, c’est pour le contact humain. C’est fondamental. Il faut bien garder cet aspect à l’esprit, vous ne proposez pas aux clients une quelconque visite, mais vos propres services en tant qu’individu.

Votre visite doit être une expérience unique, privée, pour les participants qui vous ont choisi. Ils vous entendent, c’est en temps réel, ils vous voient et peuvent communiquer avec vous. Aucune technologie ne remplacera jamais l’être humain en chair et en os qu’est le guide touristique, plus-value de toute visite.

En pleine visite virtuelle de Bratislava

Comment organiser une visite virtuelle pour un groupe ?

  • Il faut déterminer une plateforme pour communiquer. J’ai utilisé Microsoft Teams à la demande du client. C’est gratuit, la réunion n’est pas limitée dans le temps, de même que le nombre de participants. Il en existe d’autres avec leurs avantages et leurs inconvénients.
  • Une fois la réservation effectuée, le client reçoit une invitation comprenant un lien de connexion. La date convenue, il rejoint en un clic la visite. Rien de plus simple ! Le guide partage son écran pour commencer la visite virtuelle.

5 aspects techniques de la visite en ligne

Voici quelques éléments techniques dont il faut tenir compte pour que la visite virtuelle se passe bien.

1. La connexion

Il faut prévenir les clients en début de visite des aléas de toute connexion. Aujourd’hui plus qu’hier, le réseau est sollicité. Au cours de mon expérience, tout c’est très bien passé. Seules deux personnes du groupe ont eu des difficultés : l’une pour se connecter, une autre a été déconnectée.

2. Les déplacements virtuels

Il ne faut pas abuser des déplacements rapides, des balayages panoramiques, des zooms intempestifs pour éviter les flous ou les images bloquées. Il faut parfois quelques secondes pour que les images se chargent.

L’astuce : Préférez un déplacement clair, fixer un point de vue et commenter. Là encore, j’avais testé avant avec des bêta-visiteurs. Au final, les participants ont été satisfait du rendu, de la qualité des images.

Je n’ai pas partagé de vidéo, le résultat n’était pas concluant au cours des essais (ralentis, blocages).

3. Le circuit : évitez les impasses visuelles

Pour me déplacer à Bratislava, j’ai utilisé Google map. Certaines rues ne sont pas accessibles, et certains détails que vous montrez habituellement lors d’une visite en présentiel ne sont pas visibles.

L’astuce : Comme tout bon guide, j’ai effectué un repérage virtuel de l’itinéraire avant la visite pour éviter les impasses visuelles.

4. Choisir plusieurs points de vue étonnants

Se rendre à plusieurs éloignés est un plus qu’offre la visite en ligne. Vous n’avez pas de contrainte physique qui limite dans le temps et l’espace vos déplacements. Nous avons effectués beaucoup plus de kilomètres au cours de cette balade virtuelle que lors d’une visite à pied. Vous pouvez aussi choisir des points de vue difficiles d’accès physiquement, utiliser les plans aériens.

Attention ! Pas de zapping géographique. Si vous changez de lieu, il faut bien toujours situer l’endroit où vous trouvez, pour que le client ne se sente pas perdu.

5. Le son : méfiez-vous des échos

J’ai utilisé écouteurs et micro. Pendant la visite, coupez les micros des participants, ou leur demander de le faire, pour éviter échos sonores et retour de voix.

L’astuce : Fixer des moments pour que les participants posent leurs questions, afin que cela reste participatif sans qu’il y ait trop d’interruption. Par exemple, le groupe peut discuter plus longuement en live avec le guide à la fin de la visite.

Poursuivre sa visite en vrai !

J’ai mêlé photos et textes aux déplacements virtuels. C’est de loin le parcours en ligne que les participants ont le plus apprécié. Certains d’entre eux comptent revoir les lieux découverts. Ce type de visite permet au touriste virtuel de prolonger l’expérience. C’est une excellente introduction à un futur voyage, une invitation au client à se rendre sur place et à découvrir en vrai avec le guide la ville de Bratislava.

Jacques Hoflack, guide touristique

Le nouveau quartier du Danube

Les nouveaux quartiers fleurissent dans la capitale slovaque

Sur la route longeant la rive gauche du Danube, menant du centre historique vers le château de Devin est en train de naître un nouveau quartier : River Park- Zuckermandel.

Entre les buildings qui poussent le long du Danube se cache un îlot historique, miraculeusement préservé, avec ses maisons classées et ses musées, sa petite église. C’est le charmant et précieux témoignage de l’ancien quartier des pêcheurs et de la communauté juive, quand Bratislava était surnommée la « Jérusalem de Hongrie ».

Art contemporain

Les immeubles imposants qui s’étendant entre le Danube et le flanc de la colline du château sont reliés par une passerelle enjambant la route. Un parc agrémente les lieux. Ces constructions plairont à l’amateur d’architecture contemporaine. On y trouve bureaux, appartements et restaurants, cafés avec terrasses donnant sur le fleuve, une galerie d’art moderne et contemporain Victoria’s gallery .

Passé juif

A deux pas de là, en face d’un hôtel de luxe se trouve le mémorial du rabbin Hatam Sofer et le plus grand cimetière juif de la capitale, surplombant le Danube. Plus sur les haut lieux du judaïsme à Bratislava à consulter ici.

Ce quartier est une découverte surprenante à parcourir si on le désire avec un guide touristique parlant français.

Retour

Bratislava Village

Encore un quartier à découvrir dans la capitale slovaque.

Bratislava est un village ! Faites un tour du côté de la rue Obchodna, la rue du commerce, et ses alentours. C’est le lieu d’ un ancien village dont il reste encore de pittoresques maisons, des passages secrets et des cours charmantes. On y trouve le musée du design slovaque et le centre d’artisanat Uluv.

L’ancien côtoie le moderne dans un mélange étonnant : maison cubiste, synagogue fonctionnaliste, caserne-musée, street art… C’est aussi le quartier des magasins et un lieu animé avec ses cafés et ses restaurants, comme le célèbre Slovak pub, le Red cabaret club, ou encore, à deux pas, le temple de la comédie musicale, le Broadway slovaque : Nova scena.

Ce quartier se trouve à deux pas du centre historique. Il est possible de réserver une visite guidée en français. Voici un exemple de programme :

  • Visite guidée en français de Bratislava village (1h30)
  • Repas dans l’un des restaurants du quartier
  • Visite libre du centre du design slovaque ou de la galerie Uluv
  • Option : atelier d’artisanat; visite de la synagogue – en saison et sous réservation.
  • Soirée cabaret ou comédie musicale

Réserver

Retour

La rue Obchodna, zone semi-piétonne, où ne passe que le tram, avec le château de Bratislava en toile de fond. Derrière ces façades se cachent de charmantes cours. C’est le prolongement du Corso, la promenade, qui vous mènera au centre historique, tout proche.
Les cours ont leur charme de jour comme de nuit, comme celle du centre d’artisanat.
Le centre Uluv présente les secrets de l’artisanat slovaque ainsi que les tendances les plus contemporaines.
Le musée du design slovaque donne un panorama complet de la production.

L’Élysée Slovaque

Découvrez l’intérieur du palais présidentiel à Bratislava

L’ancienne résidence des Grassalkovitch date du XVIIIe siècle. C’est l’une des plus belles de la capitale slovaque, on peut admirer sa majestueuse façade et se promener dans son parc. Plus difficile par contre d’en contempler l’intérieur. Et pour cause, c’est le palais présidentiel, l’Élysée slovaque en quelque sorte. Je vous fais découvrir l’intérieur en photos et en vidéo.
Cliquer sur l’image pour regarder la vidéo

La République slovaque nait le 1er janvier 1993 suite à la partition de la Tchécoslovaque. Pour la première fois de son histoire, c’est une femme qui occupe la présidence depuis 2019 : Zuzana Caputova. Le siège de la présidence se trouve au palais Grassalkovitch au cœur de Bratislava.

S’il n’est possible d’admirer les intérieurs du palais présidentiel que lors des journées portes ouvertes, vous pouvez profiter du parc toute l’année. D’autres hauts lieux du pouvoir se trouvent dans le quartier. Découvrez les ors de la République lors d’une visite guidée en français.

retour

Bonne année 2021

Bon, et bien on se retrouve en 2021 pour visiter ensemble Bratislava, capitale de la Slovaquie !!!

Après un début en fanfare, avec une visite guidée dès les 1er et 2 janvier 2020, et des réservations pour la saison à venir, l’année touristique s’annonçait sous les meilleurs auspices. Hélas, avec la venue du coronavirus, tout s’arrête en mars, avec des annulations en pagaille. Cela ne m’a pas empêché de sauver quelques visites entre deux allégements des mesures COVID.

Le bel Ignace vous souhaite aussi une bonne année 2021 du centre historique de la capitale slovaque. Bratislava, la ville aux mille sculptures !!!

visites virtuelles

Lors du premier confinement, les amateurs de voyages, coincés chez eux, ont pu visiter de loin la ville de Bratislava, confortablement installés dans leur fauteuil, grâce à ma chaine vidéo. Ou préparer leur futur séjour à Bratislava en consultant les 10 choses incontournables à faire dans la capitale slovaque.

Certes, les allégements partiels et temporaires des restrictions, remises systématiquement en place, voire renforcées suivant l’évolution des contaminations, n’ont pas vraiment permis de sauver la saison. Cela ne m’a pas empêché d’assurer quelques visites au gré de l’allégement des mesures drastiques mises en place pour réguler la pandémie.

Lors du confinement, en attendant des jours meilleurs, vous avez pu voyager à Bratislava avec moi en vidéo.

visites sous haute sécurité

Il a fallu s’adapter bien sûr, avec les distances de sécurité, le port des masques ou visières, la limitation du nombre des participants au cours de ces quelques visites en extérieur. Elles se sont néanmoins déroulées dans la bonne humeur. Il faut dire que se balader librement à l’extérieur en la compagnie de quelques personnes pendant ces quelques échappées était déjà en soi une victoire.

C’est pas le coronavirus, qui va nous empêcher de partir à la découverte de Bratislava. Agréable visite guidée du centre historique sous le beau soleil de l’été indien. Visite assurée dans le respect des mesures de précaution.
Encore une visite, même endroit, même heure, une semaine plus tard… Et le temps a changé. Heureusement, on a évité la pluie : il n’y a pas d’essuie-glace à ma visière !

Bref, on attend la saison 2021 avec impatience, espérons que grâce à la campagne de vaccination, nous puissions nous retrouver pour visiter ensemble Bratislava. Prenez soin de vous… et bonne année !!!

Meilleurs voeux 2021
On prend de la hauteur ! Vue sur la vieille ville, avec son lacet de ruelles étroite, et en toile de fond le château de Bratislava,planté sur la colline.

Les 10 incontournables de Bratislava

Vous restez une journée dans la capitale de la Slovaquie ? Bonne idée ! Voici le top 10 des choses à faire à Bratislava.

Lire aussi : TOP 10 des lieux à voir à Bratislava

Sa prestigieuse voisine, Vienne, lui fait de l’ombre. Bratislava, à une heure de la capitale autrichienne, attire la curiosité. Que faire en un jour à Bratislava ?

Jour de foule à Bratislava

1. Promenez-vous sur le Corso

Le centre de Bratislava est tout petit, tout mignon et piétonnier, profitez-en pour flâner le long du Danube, arpentez les ruelles qui mènent au château, baladez-vous sur le corso, la promenade la plus célèbre de Bratislava. Tous les musées et les palais à visiter se trouvent au cœur de la ville.

L’astuce : pensez à une visite guidée

2. Rentrez dans les cours

N’hésitez pas à vous perdre dans les cours et à emprunter les passages couverts : s’y cachent ici un café, là un petit musée ou encore un magasin original.

Plus sur les cours secrètes de Bratislava

3. Goûtez le croissant de Bratislava

Au cours de votre promenade, une pause s’impose dans l’une des pâtisseries de la ville. Fourré aux noix ou au pavot, le croissant de Bratislava est un classique ! L’été, les glaciers ont pignon sur rue, et l’on fait la queue pour les déguster.

croissants de Bratislava

4. Buvez du vin (avec modération)

Si vous préférez boire un verre, le vin est à l’honneur dans cette capitale viticole. Bratislava est la porte d’entrée de la route du vin des petites Carpates. Les amateurs de bière seront servis avec plusieurs micro-brasseries. Et comme on est à « l’Est », eaux-de-vie et autres prunes ne manqueront pas. Pour les softs, testez le Kofola, le soda local (meilleur à la pompe).

Un bon verre de vin

5. Faites du shopping

Les Slovaques sont fiers de leur artisanat. La région de Bratislava est connue pour la céramique, ses objets en fil de fer, ses santons en épis de maïs, ses textiles bordés et imprimés. Vous préférez les grandes marques ? Rendez-vous sur les bords du Danube : les magasins de marque égrènement leurs enseignes dans ce centre commercial résolument contemporain.

Eurovea sur les bords du Danube

6. Mangez des halusky

C’est le plat national : sortes de gnocchi avec lardons et fromage de brebis. C’est roboratif comme tous les plats slovaques souvent accompagnés de chou. La soupe est aussi un classique. Évidemment, Bratislava est une capitale, les restaurants proposent aussi la cuisine internationale et les street foods font fureur.

Le charme des terrasses de Bratislava à prix doux

7. Trouvez votre meilleur spot

Accros aux selfies, fidèles d’Instagram et de Facebook, immortalisez votre séjour à Bratislava ! Quelques lieux incroyables pour prendre la meilleure photo : le pont à la soucoupe volante, la terrasse du château, le Mémorial de l’Armée rouge, la Pyramide renversée de la radio…

La bonne idée pour les groupes : le rallye photographique

8. Prenez le tram

Vous voulez sortir des sentiers battus, découvrir la « vraie » Bratislava ? Prenez le tram ! Le réseau de transports en commun est développé. Vous pourrez découvrir des quartiers à l’architecture communiste.

Tout nouveau tram en période d’essai, mars 2015

9. Prenez le bateau

Autre moyen de découvrir les environs de la capitale. En saison, le bateau vous emmènera voir le château de Devin, adossé aux Carpates.

A lire : excursion à Devin

10. Faites la fête

Pour terminez la journée en beauté, profitez de l’ambiance nocturne de Bratislava. Testez les bars et clubs au centre de la ville.

Jacques Hoflack, guide touristique

contact

retour

Circuit en Europe centrale : quand partir à Bratislava ?

Quelle est la meilleur période pour partir à Bratislava, quelle saison choisir ? La capitale slovaque a toujours quelque chose à offrir quelle que soit la météo durant votre séjour.

stand, marché de Noël de Bratislava

En hiver

Le pays possède un climat continental. Bratislava, sur la plaine danubienne, a des hivers tempérés et des été fort chauds. Mais il peut neiger dans la capitale, et le cadre devient magique ! En décembre tout le monde se rend au centre pour profiter du marché de Noël. Et oui, comme sa voisine toute proche, Vienne, Bratislava aussi est une cité de Noël au cours de l’Avent. A la Saint-Sylvestre, un feu d’artifice est tiré des bords du Danube pour le Nouvel an.

Plus sur le marché de Noël
Découvrir : Quel est le plus beau palais de Bratislava ?

Le palais primatial

Au printemps

Évidemment, on n’évitera pas la pluie. Vous pourrez vous réfugier le temps de l’ondée dans l’un des palais et musées de la capitale. Mais dès les premiers rayons du soleil, les terrasses fleurissent. Le mois de mai est particulièrement prisé : avec les ponts du 1er mai, l’ascension, la pentecôte, c’est le moment de penser à un citytrip dans cette capitale européenne restée discrète. A découvrir.

Lire : Cinq bonnes raisons de partir à Bratislava en mai
Top 5 des activités à faire bien au chaud à Bratislava

Le charme des terrasses de Bratislava à prix doux

L’été

L’été peut être caniculaire ! Idéal pour profiter de Bratislava plage : le sable fin recouvre les rives du Danube.  Tout l’été, un programme riche et varié alterne concerts et pièces de théâtre. Septembre marque la fin de l’été, c’est une période idéale, avec beaucoup de soleil et moins de chaleur. Les fêtes des vendanges et autres marchés se multiplient. Profitez aussi d’une excursion en bateau sur le Danube.

On a testé pour vous la plage de Bratislava
La bonne idée : Excursion au château de Devin

L’automne

Octobre est un autre mois propice à découvrir la capitale : l’été indien réserve de belles surprises ensoleillées. Les parcs de la ville se parent de reflets mordorés. Avec la Toussaint, le temps se gâte. Ce n’est pas une raison pour faire l’impasse sur les nombreux musées, palais et églises que comptent la capitale slovaque. Pour les amateurs du genre, découvrez le plus ancien cimetière de la ville aux tombes historiques. Une idée pour Halloween.

Halloween : Visite du cimetière historique
Partir à la Toussaint

Plus de renseignements ? Envie d’une visite guidée en français ? 

 

Jacques Hoflack, guide touristique

contacter

retour

visite Halloween de Bratislava

Visite guidée « Halloween » de Bratislava

jeudi 10 octobre, 17h30-19h00

 

La Toussaint approche ! Aurez-vous le courage de visiter le cimetière hanté de Bratislava ? Alors rendez-vous au cimetière Ondrej, les tombes parlent ! Découvrez l’étrange façade de la Faculté d’anatomie, le parc des étudiants en médecine et la colonne racontant l’horrible martyre de saint Florian !

Visite extérieure à pied en français. Prix : 9€.

Rendez-vous : entrée du cimetière Ondrejsky cintorin, rue 29. augusta 7 (en face du billa et du Mamut pub) Uniquement sur inscriptions : https://tinyurl.com/yyldtqsf

Pour réserver, compléter et cliquer :

retour

autres visites

Golf à Bratislava

Je connaissais le mini-golf, mais n’avais jamais essayé le « vrai » golf. J’ai donc profité d’une journée portes-ouvertes dans un club près de Bratislava pour tenter l’expérience. Verdict : sympa, le golf !

C’est par là…

La tenue

Avant de partir, rapide checking de ma penderie afin de ne pas faire (trop) tache sur le green. Un polo fera l’affaire, ma casquette habituelle vissée sur la tête. On enfile des chaussures souples et pour le gant, ce sera pour la prochaine fois. Quand au matériel, on me le prêtera sur place.  Allez, on y va.

Si je veux continuer, il faudra investir dans le matériel.

Sur le green à côté d’un Tiger Woods

Arrivé au club, à 20 minutes de Bratislava, tout va très vite : je me retrouve avec un club dans une main et un seau de balles dans l’autre. La monitrice livre quelques explications : position des jambes, des mains et des bras, dos droit, rotation. A moi.

Bon, c’est parti pour ma première expérience du golf, le vrai…

J’enfonce le support (le tee, y a tout un vocabulaire), dépose la balle, mouline et tape à côté, arrive enfin à toucher la balle qui fait du rase-motte sur quelques mètres.

Tout est dans la technique, et c’est pas évident…

Un Tiger Woods local à côté de moi fait une véritable démonstration de swing. Heureusement, je ne suis pas le seul novice à soulever les mottes de terre !

Il me faudra bien toutes ces balles pour espérer en placer une.

Une cinquantaine de balles plus tard, j’arriverai enfin à faire décoller la balle à une vingtaine de mètres. Il faut reconnaître que c’est plus une question de technique que de force, surtout si vous ne voulez pas vous dévisser le bras ou vous déboîter l’épaule.

Tout y est, même la voiturette…

La gaffe !

Après m’être exercé au tir à longue distance, je m’essaie ensuite au coup rapproché. Je me place sur le green, vise le trou marqué d’un drapeau. Là, je me fais rapidement arrêter par un moniteur : j’ai oublié de changer de club, catastrophe pour le gazon tondu ras !

Faut viser juste… et ne pas mettre les pieds n’importe où !

Il m’invite à frapper mes coups au bord du green et à n’y marcher que pour ramasser les balles avec un étrange appareil. Bon, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre, mais l’expérience était sympa. On y retournera !

Pour une première fois, c’était pas si mal…

Le parcours

Les parcours de golf ont ça de sympa qu’ils se situent dans des écrins de verdures. Le club que j’ai essayé (Golfové Club Carpatia) se trouvait sur la plaine danubienne, avec les Carpates en toile de fond.

Green sur fond de Carpates

Non loin du club, de beaux endroits à découvrir, à 10 km, comme le pont de la liberté de Devinska Nova Ves enjambant la rivière Morave et les vestiges du Rideau de fer, le site naturel de Kobyla, le château de Devin sur le Danube.

moutons de Devin

En fait, véritable phénomène de mode, les environs de Bratislava regorgent de greens (de 9 ou 18 trous) dans un rayon de 50 kilomètres, parfois à côté de châteaux proposant le gîte et le couvert.

Ouah, le spot !

Les passionnés de golf peuvent à la fois assouvir leur passion et profiter de l’excursion. La région de Zahorie et la route des Petites Carpates, la plaine danubienne ne sont jamais bien loin de la capitale et de ces parcours de golf. Idéal pour concilier green et tourisme !

Jacques Hoflack

retour

Bratislava dans le TOP 10 des villes européennes les moins chères

Vous programmez un court séjour en Europe sans vouloir vous ruiner ? Alors partez  en Europe centrale à petit prix ! Bratislava est très compétitive, comme le prouve le classement de City Costs Barometer 2019 de Post Office Travel Money.

Profiter de prix doux pendant ses vacances est un facteur qui entre en ligne de compte dans le choix d’une destination le temps d’un week-end. Ça tombe bien puisque Bratislava se classe dans le top 10 des villes européennes les moins chères.

Bratislava à prix doux

48 villes européennes ont passé le test du porte-monnaie pour les restaurants (menu trois services, vin compris), les boissons (du café au Coca-Cola, en passant par la bière), les transports et attractions touristiques.

Le charme des terrasses de Bratislava à prix doux

Et Bratislava se classe à la 8e position, se « payant » même le luxe d’être 10 % moins chère en 2019 qu’en 2018 (!). Les villes d’Europe centrale et orientale se taillent d’ailleurs la part du lion dans ce top 10 : seuls Istanbul, Porto ou Moscou se trouvent dans peloton de tête. Prague est tout juste 10e et Budapest décroche la 11e place.

Bratislava proche de Vienne et moins chère

Comparons Bratislava et Vienne. Les deux capitales danubiennes ne sont distantes que de 60 km. Mais elles s’éloignent au niveau des prix. Une bière vous coûtera presque trois fois moins à Bratislava. La capitale slovaque est en moyenne deux fois moins chère que sa voisine autrichienne qui se retrouve … à la 25e position du classement.

60 petits kilomètres séparent Vienne de Bratislava

Pour vérifier tout ça par vous-même, il suffit de consulter le site muni d’une calculette pour la conversion (prix indiqués en £). J’ai fait l’exercice pour Bratislava, et ça me semble correct (pour le centre ville). Pour manger, on peut débourser moins que ce qui est indiqué  : le menu trois services n’est pas incontournable vu le caractère copieux des plats slovaques. Et le Kofola local coûte moins cher que le Cola (une raison d’essayer, pour les amateurs).

Bratislava, centre historique

Bien sûr, plusieurs facteurs expliquent ces différences de prix (coût de la vie, charges, salaires, etc). D’autres facteurs entrent en ligne de compte (qualité du produit, le service, le cadre). Et ce n’est pas parce qu’une ville n’est pas chère qu’elle est nécessairement attirante. De ce côté, Bratislava a beaucoup à offrir tant pour son patrimoine que ses activités culturelles, comme je passe mon temps à tenter de le démontrer. Si, en plus, la capitale conserve des prix raisonnables, n’est-ce pas un argument supplémentaire pour vous y rendre ?

Jacques Hoflack, guide touristique